• slidebg1
    Diététique comportementale
    Aymeric de Poyen - Diététicien Nutritionniste
    Prendre soin de vous, tout en faisant la paix avec votre corps et vos envies.

The Biggest Loser, ou la thermogenèse adaptative illustrée par la télé-réalité

Le 30.08.2017

Le public français n’a peut-être pas beaucoup entendu parler de l’émission de téléréalité américaine The Biggest Loser (Le plus grand perdant – diffusée sur certaines chaînes satellitaires françaises), qui consiste à mettre en concurrence des participants obèses pour récompenser financièrement ceux qui auront réussi à perdre le plus de poids au terme de 30 semaines d’épreuves.

Rebond pondéral après régime strict

Chacun pourra juger de l’intérêt d’un tel programme ; toujours est-il que son intérêt scientifique n’est pas nul, puisqu’il a fait l’objet d’une étude ! En effet, de plus en plus de travaux portant sur les régimes amaigrissants mettent en évidence un phénomène de thermogenèse adaptative, consistant pour l’organisme au régime à réduire ses dépenses énergétiques pour contrecarrer la perte de poids qu’on lui impose. C’est ce qui explique qu’une perte de poids puisse être aisée au départ, mais se compliquer, voire devenir impossible au bout d’un certain temps passé au régime, avec même un rebond pondéral ultérieur dans certains cas : l’organisme réduit ses dépenses quand on réduit fortement ses apports caloriques. Le problème, c’est qu’il ne semble pas les augmenter à nouveau quand on revient à des apports alimentaires normaux…

L’étude Persistent metabolic adaptation six years after ‘The Biggest Loser’ competition [1], publiée dans la revue Obesity Society, s’est intéressée au devenir de 14 candidats ayant participé à l’émission il y a six ans. Si elle ne porte que sur un petit nombre de sujets, elle n’en est pas moins l’illustration parfaite de ce problème. Six ans plus tard, 13 de ces 14 participants ont repris une proportion considérable de leur poids perdu. De plus, le nombre de calories dépensées au repos chez ces personnes reste nettement inférieur à celui que brûleraient des sujets de stature équivalente. Voilà donc les systèmes de sécurité de notre organisme en pleine action : face à une restriction calorique qui, du point de vue de l’évolution humaine, représente un danger de mort comparable à une famine, l’organisme cherche à garantir sa survie en réduisant ses besoins énergétiques, de façon à pouvoir maintenir son poids en dépit de cette pénurie alimentaire (artificiellement provoquée par le régime) [2].

Ainsi, six ans plus tard, les dépenses énergétiques des participants (au repos), étaient en moyenne inférieures de 500 kcal à ce qu’elles auraient dû être (en théorie) s’ils n’avaient pas suivi un tel régime. En d’autres termes, à cause de ce régime, ces personnes devront en moyenne manger 500 calories de moins qu’un autre de même stature qu’eux pour maintenir le même poids. Difficile à respecter au fil des ans !

Rebond pondéral après régime strict
Rebond pondéral après régime strict

L’intérêt de ce suivi n’a pas été de mettre en évidence un « effet yoyo », connu depuis longtemps, mais de montrer que le corps semble tenter perpétuellement de récupérer le poids perdu, jusqu’à revenir à un niveau pondéral jugé adéquat par nos systèmes de régulation (le set point [3], ou poids de consigne), même des années plus tard. Même si les participants n'ont (pour la plupart) pas repris tout le poids perdu, The Biggest Loser est l’illustration parfaite, en son et en images, de l’échec des régimes restrictifs sur le long terme pour la plupart des gens. On ne peut qu’appeler de nos vœux des alternatives plus crédibles à présenter aux téléspectateurs de la télé-réalité…


Sources
[1] E. Fothergill, et al. Persistent metabolic adaptation 6 years after “The Biggest Loser” competition. Obesity.2016. (en anglais).
[2] J. Polivy, C.P. Herman. An evolutionary perspective on dieting. Appetite, 47. 2006. (en anglais).
[3] Müller MJ B-WA, Heymsfield SB. Is there evidence for a set point that regulates human body weight? F1000 Med Rep. 2010. (en anglais).

Illustrations : https://fiercefatties.wordpress.com/2013/02/22/map-and-compass

Réactions, remarques, corrections : montpellierdiet@gmail.com. Merci !

Retour aux articles